Africa50 inspecte l'avancement des travaux à la centrale électrique de Malicounda

26 mai 2021

Une délégation d'Africa50, conduite par le Directeur du développement des projets, Koffi Klousseh, s'est jointe à la Ministre sénégalaise du Pétrole et de l'Energie, Aissatou Sophie Gladima, pour une visite du site du projet de la centrale électrique de Malicounda au Sénégal.

La Ministre a félicité Africa50 et ses partenaires pour la qualité du travail et les progrès réalisés jusqu'à présent sur le projet qui a atteint un taux d'achèvement de 70 %, malgré les difficultés liées à la pandémie de Covid-19.

Malicounda est une centrale thermique à cycle combiné de 120 MW en construction à 85 kilomètres de Dakar, conçue pour produire au moins 956 GWh d'électricité par an. Elle fonctionnera initialement au fioul mais devrait être convertie au gaz naturel lorsque celui-ci sera extrait des gisements locaux.

En mars 2021, Africa50 a annoncé qu'elle avait obtenu un prêt-relais de 50 milliards de FCFA (75 millions d'euros) arrangé par Oragroup, la société holding du groupe bancaire panafricain Orabank, par le biais d'une syndication impliquant les banques partenaires du groupe Orabank présentes dans la zone de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Ce prêt-relais permettra d'achever la construction de la centrale. Les actionnaires du projet sont Melec Powergen (MPG), Africa50 et la Senelec, la société nationale d’éléctricité sénégalaise.

À propos du projet de la centrale électrique de Malicounda

Le coût total du projet est estimé à 100 milliards de FCFA (150 millions d'euros). La construction a débuté en octobre 2019 avec un financement entièrement en fonds propres, afin d'accélérer la mise en œuvre, tandis que l’obtention d'un financement par emprunt senior était prévu pour une date ultérieure.

Développée dans le cadre du plan stratégique national du secteur de l'électricité du Sénégal, la centrale de Malicounda devrait produire plus de 956 GWh d'électricité par an. L'électricité produite sera vendue dans le cadre d'une convention d'achat d'électricité de 20 ans avec la Senelec. La centrale permettra d’augmenter la capacité de production d'électricité du pays d'environ 17 %, mais aussi de réduire les coûts de production d'environ 14 %.

La centrale utilise des technologies plus économes en combustible et plus respectueuses de l'environnement que les anciennes centrales à cycle ouvert. Elle est également convertible et utilisera du gaz naturel dès que celui-ci sera exploité dans les gisements locaux, contribuant ainsi à la transition énergétique du Sénégal vers des énergies plus propres.

Le projet a conduit à la création de quelque 150 emplois directs, tandis que l'électricité supplémentaire produite devrait augmenter la production industrielle dans le pays, ce qui pourrait créer jusqu'à 76 000 emplois à long terme. La construction devrait s'achever fin 2021.

Contacts médias

Nana Boakye-Yiadom, Coordonnateur principal de la communication

n.boakyeyiadom@africa50.com

+212 666 16 63 08

Catégorie: Communiqués de presse

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.