Assemblée Générale des Actionnaires à Kigali: Africa50 accueille le Zimbabwe en tant que 31ème actionnaire et reçoit une contribution additionnelle de la Banque africaine de développement

12 juillet 2019

Kigali, le 11 Juillet, 2019 – Lors de l’Assemblée Générale de ses Actionnaires qui s’est tenue mercredi dernier à Kigali, Africa50, la plateforme d’investissement dans les infrastructures panafricaine, a annoncé que la République du Zimbabwe a rejoint son actionnariat, devenant ainsi le 31ème actionnaire d’Africa50, et le 28ème pays africain actionnaire.  

S’exprimant lors de l’évènement, M. Alain Ebobissé, Directeur général d’Africa50 a remercié le gouvernement du Zimbabwe pour son engagement envers l’institution, lui permettant ainsi d’étendre sa présence dans la région d’Afrique australe. “Nous sommes reconnaissants pour cette marque de confiance et nous nous réjouissons de pouvoir travailler étroitement avec le gouvernement et le secteur privé en vue d’identifier les projets prioritaires et de déployer notre expertise en termes de développement et de financement de projets ”.

George Tongesayi Guvamatanga, Secrétaire permanent des Finances et du développement économique du Zimbabwe a signé l’Accord de souscription d’actions au nom du gouvernement, engageant ainsi le Zimbabwe à acquérir des parts dans l’actionnariat d’Africa50 et à ratifier les termes de cet Accord.

Plus tôt lors de la cérémonie d’ouverture officielle de l’Assemblée générale, M. Ebobissé a insisté sur le besoin de l’Afrique de se munir d’infrastructures modernes pour son développement économique. “Africa50 jouera son rôle en développant et finançant les projets, en tirant partie du soutien des institutions de financement du développement et du secteur privé, tout en travaillant avec nos états actionnaires pour accélérer leur mise en œuvre.”

Lors de l’Assemblée générale, la Banque africaine de développement a signé un accord avec Africa50 confirmant l’augmentation de la contribution de la Banque au capital d’Africa50.

Dr. Akinwumi Adesina, Président de la Banque africaine de développement et Président du conseil d’administration d’Africa50 a dit, « En reconnaissance de l’importance du rôle d’Africa50 dans le développement de projets, la Banque africaine de développement a décidé d’accroitre son actionnariat. L’environnement actuel est propice pour des investissements massifs dans les infrastructures du continent, qui arrive à attirer de plus en plus d’investisseurs. A titre d’exemple, lors de notre récent Forum des Investissements en Afrique (Africa Investment Forum), nous avons mobilisé plus de 38 millions USD d’investissement en moins de 72 heures. »

Dans son allocution d’honneur, Son Excellence le Premier Ministre Edouard Ngirente a expliqué que les investissements dans les infrastructures “nécessitent beaucoup de ressources et requièrent une collaboration entre les gouvernements, le secteur privé et d’autres parties prenantes. Ainsi, nous devons continuer à rechercher des partenaires, particulièrement dans le secteur privé, en vue de s’assurer que ces investissements soient réussis. Africa50 est un bon exemple, notamment à travers son partenariat avec le gouvernement rwandais pour le projet Kigali Innovation centre, l’un de nos projets phares pour accélérer notre écosystème d’innovation.”  

Après l’Assemblée générale des actionnaires, Son Excellence le Président Paul Kagame a accordé une audience à M. Ebobissé et des membres de l’équipe dirigeante d’Africa50, lors de laquelle il a réitéré le soutien fort du Rwanda envers l’institution.

La cérémonie d’ouverture a réuni des ministres des finances et de hauts fonctionnaires de banques centrales africaines, ainsi que de hautes personnalités du tissu économique africain et d’ailleurs.

A la suite de cette cérémonie, les actionnaires se sont rassemblés pour une session fermée, où ils ont revu les activités d’Africa50 de l’année écoulée, approuvé les états financiers et échangé avec la direction sur sa stratégie à long terme.

Après trois ans d’opération, Africa50 est devenu un acteur déterminant pour attirer des investissements dans les infrastructures sur une base commerciale en Afrique, en vue de combler le déficit de financement des infrastructures estimé à 108 milliards USD. Plus de 871 millions USD ont été mobilisés auprès de ses actionnaires, comprenant la Banque africaine de développement, 28 pays africains et 2 banques centrales.

Africa50 a effectué des investissements majeurs dans plusieurs pays parmi ses actionnaires, y compris l’Egypte (centrale photovoltaïque de 400 mégawatts à Benban), le Nigéria (centrale photovoltaïque de 100 mégawatts dans l’état de Jigawa), le Sénégal (centrale thermale à cycle combiné de 120 mégawatts à Malicounda), le Cameroun (centrale hydroélectrique de 420 mégawatts à Nachtigal), ainsi que la participation dans la transaction de titrisation synthétique Room2Run en partenariat avec le groupe d’investissement Mariner et la Banque africaine de développement.

Avec le Zimbabwe, l’actionnariat d’Africa50 se compose à présent des pays suivants : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la République du Congo, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, Djibouti, l’Egypte, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, Maurice, le Maroc, le Niger, le Nigeria, le Rwanda, le Sénégal, la Sierra Leone, le Soudan, le Togo, et la Tunisie. Les actionnaires additionnels comprennent la Banque africaine de développement, la Banque centrale de états d’Afrique de ‘ouest (BCEAO) et Bank Al-Maghrib. Le capital total engage s’élève à plus de 871 millions USD.

: Communiqués de presse

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.