Africa50 rejoint les pays africains dans la lutte contre le COVID-19 avec une contribution de 800 000 USD

4 mai 2020

Casablanca, 7 Mai, 2020. Africa50, la plateforme panafricaine de financement des infrastructures, a annoncé son Initiative de soutien à la riposte au COVID-19, qui vise à soutenir la lutte du continent contre la pandémie. A travers cette initiative, Africa50 apporte une contribution de 800 000 USD pour aider à endiguer le virus et réduire son impact. Étant donné les probables effets à long terme de la pandémie, l’Initiative de soutien à la riposte au COVID-19 d’Africa50 sera mise en œuvre en trois phases, comme suit :

  • La première phase vise à répondre aux besoins immédiats en matière de santé publique à travers une aide financière de 300 000 USD octroyée au Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies (Africa-CDC). Cette somme sera dédiée à l’achat de kits de test et d’autres équipements médicaux, ainsi que pour la mobilisation du personnel médical en première ligne, dans le cadre de la Stratégie continentale africaine contre le COVID-19 menée par l’Union Africaine, via Africa-CDC.
  • De plus, Africa50 apportera une contribution supplémentaire de 500 000 USD pour financer d’autres actions ciblées de lutte et de prévention de la maladie dans plusieurs pays africains.
  • La deuxième phase se focalisera sur le soutien de solutions technologiques en réponse à la forte demande d’innovations digitales axées sur la santé, dans le cadre du Défi d’Innovation lance (Innovation Challenge) par Africa50 en 2019 visant à augmenter l’accès à Internet en Afrique.
  • La troisième phase portera sur des solutions à long terme conçues pour soutenir la stabilité économique, y compris les besoins en matière d’infrastructures.

A l’occasion de cette annonce, M. Alain Ebobissé, Directeur général d’Africa50, a dit “Nous sommes solidaires avec toutes les nations africaines et nos partenaires à travers le monde pendant ces temps incertains. Au-delà de la perte tragique de vies humaines, il est estimé que la pandémie pourrait engendrer un déclin de la croissance de l’Afrique entre 3 et 8 pourcent.” Il a souligné que la vulnérabilité de l’Afrique à ce nouveau contexte en constante évolution, démontre le besoin d’une riposte continentale collaborative, diligente et percutante. “Les gouvernements, le secteur privé, les institutions de développement et la société civile en Afrique ont réagi rapidement, tant pour limiter l’évolution du virus que pour renforcer le tissu économique. Africa50 entend jouer son rôle”, a-t-il dit. “Si nous agissons ensemble, nous pouvons limiter les effets néfastes de la pandémie. Cette crise met en exergue, une fois de plus, l’urgence d’améliorer les infrastructures du continent afin de permettre à nos populations de vivre une existence productive, heureuse et saine. Ainsi, nous devons continuer à développer notre pipeline de projets, en vue de préparer et d’accompagner la reprise économique du continent.”, a-t-il conclut.

A propos d’Africa50:

Africa50 est une plateforme d’investissement créée par les chefs d’États africains et la Banque africaine de développement, dont le mandat est de développer et d’investir dans des projets d’infrastructures à fort impact, à travers la mobilisation de fonds publics et privés, tout en proposant un rendement attractif aux investisseurs. Les secteurs prioritaires de son intervention sont l’énergie, les transports, les nouvelles technologies, l’eau et le midstream gazier. A ce jour, Africa50 compte 31 actionnaires, dont 28 pays africains, la Banque africaine de développement, Bank Al-Maghrib et la Banque des états d’Afrique de l’ouest (BCEAO). Pour plus d’informations, veuillez visiter : www.africa50.com

Contact média:

Fleur Tchibota, Director of Communications, Africa50; email: F.tchibota@africa50.com; Tel: +212666171099.

Catégories: Press Releases

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.