Mohamed Hammam

Administrateur

Mohamed Hammam

Mohamed Hammam est un associé fondateur de C.A.T.S Consultants et de Multiple Engineering Group (MEG), deux sociétés de conseil en gestion technique opérant dans des pays en développement. Il a siégé au sein des conseils d’administration de plusieurs institutions financières multilatérales en plus d’Africa50, comme le Fonds arabe pour le développement économique et social (the Arab Fund for Economic and Social Development) (2014-2016), ainsi que d’entreprises publiques, comme l’Egyptian Electricity Holding Company (2009-2016) et la New and Renewable Energy Authority (2010-2016). 

De 2008 à 2015, Mohamed Hammam a été ministre-adjoint au ministère égyptien de la Coopération internationale, chargé de gérer les relations avec les institutions financières internationales et de superviser un portefeuille de plus de 35 milliards USD. Il a joué un rôle clé pour que l’Égypte devienne un pays d’opérations de la BERD et a supervisé la participation de l’Égypte, en tant que pays fondateur, dans l’établissement de la Banque asiatique d’investissement pour les infrastructures (BAII). Il a également co-présidé le Fonds de transition MENA créé par les membres du G8 lors du Partenariat de Deauville (de 2013 à 2015) et fut membre représentant la région du Comité du Clean Technology Fund (fonds fiduciaire (trust) pour les technologies propres) (de 2009 à 2015). Il a fait partie de l’équipe en charge des négociations pour la sélection et le financement de la centrale électrique nucléaire à Dabaa, en Égypte, à raison de 40 milliards de dollars américains avec l’agence ROSATOM. De plus, M. Hammam a supervisé l’organisation de la Conférence sur le développement économique en Égypte (the Egypt Economic Development Conference, EEDC) qui s’est tenue du 13 au 15 mars 2015 et dont l’objectif était d’encourager les investisseurs étrangers à investir en Égypte pendant la période de transition qui a suivi les soulèvements du printemps arabe. Il a réussi à obtenir le financement de la conférence via des subventions et recruté une équipe de conseillers stratégiques chargés d’organiser la conférence et ses aspects logistiques. Grâce à cette mobilisation, le coût de la conférence fut entièrement couvert par des parrainages et des engagements financiers dépassant 60 milliards USD ont pu être obtenus, allant bien au-delà des objectifs initiaux. Auparavant, M. Hammam a travaillé pendant dix ans au sein de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Arab Bank for Economic Development in Africa, BADEA), où il était chargé du développement des infrastructures en Afrique, et pendant plusieurs années dans des cabinets de conseil et des sociétés prestataires opérant dans des pays en développement. 

M. Hammam est titulaire d’un diplôme en ingénierie civile (Bachelor's degree in Civil Engineering) de l’Université du Caire et un master de l’Institut Supérieur du Béton Armée à Marseille. 

Il parle couramment arabe, anglais et français. Il réside au Caire, en Égypte. 

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.