Directeur Général, Fonds d’infrastructure Africa50

  • Position: Directeur Général, Fonds d’infrastructure Africa50

Description

  • Date de publication: 02/07/2015
  • Date de clôture: 15/08/2015

Objectifs

En 2012, les chefs d’État africains, dans leur Déclaration sur le Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA), ont appelé à la mise en œuvre de solutions innovantes pour faciliter et accélérer le déploiement des infrastructures en Afrique. Pour répondre à cet appel et à l’issue de consultations élargies avec les parties prenantes africaines, la Banque africaine de développement a proposé la mise en place d’un nouveau véhicule dénommé Africa50. Africa50 est un véhicule d’investissement d’importance historique, exclusivement axé sur les opportunités de développement des infrastructures de l’Afrique. C’est une entité indépendante, à vocation commerciale et à but lucratif. Elle fournira un moyen aux investisseurs du secteur privé d’apporter des capitaux frais au développement des infrastructures, tout en leur assurant un retour sur investissement. Il devrait en résulter un accroissement significatif des efforts visant à assurer une croissance économique durable sur le continent africain.

Africa50 a été constitué en société à Casablanca, au Maroc, en septembre 2014. C’est une initiative africaine bénéficiant d’engagements initiaux de capitaux de gouvernements africains, et la Banque africaine de développement en est l’investisseur de base. La Banque africaine de développement est la première institution de financement du développement en Afrique, mise en place pour contribuer au développement économique et au progrès social du continent. Ses pays membres assurent une contribution en financement et en expertise, tout en collaborant avec les États membres africains pour aider à la réalisation des objectifs de développement de l’Afrique.

Africa50 se concentrera sur des projets d’infrastructures transformateurs de grande envergure, viables d’un point de vue commercial et en termes de développement. Africa50 ciblera des investissements dans les projets nationaux et régionaux à fort impact, notamment dans les secteurs de l’énergie, des transports, des TIC et de l’eau.

Africa50 se focalisera sur deux secteurs d’activités :

  • Développement de projets : l’objectif principal de ce segment est d’accroître le nombre de projets d’infrastructure bancables en Afrique. Cet objectif sera réalisé grâce à un accroissement substantiel du financement des activités initiales de développement de projets, grâce à des partenariats innovants et des solutions incitatives. En outre, Africa50 déploiera des experts juridiques, techniques et financiers compétents auprès des projets, dès leur phase d’élaboration initiale, en partageant les coûts y afférents avec les gouvernements membres et les promoteurs. Africa50 récupérera sa mise de fonds lors de la clôture de l’accord financier ou en conservant un intérêt dans le projet ;
  • Financement de projets : ce segment sera axé sur la fourniture d’instruments financiers à même d’attirer vers le continent le financement supplémentaire pour les infrastructures. Ces instruments financiers seront, entre autres : i) des crédits relais ; ii) des emprunts prioritaires sécurisés ; iii) des opérations de refinancement/secondaires ; et iv) des mesures de renforcement du crédit, ainsi que d’autres mesures d’atténuation du risque visant à attirer les bailleurs de fonds non traditionnels tels que les investisseurs institutionnels et les banques d’investissement internationales.

L’objectif essentiel d’Africa50 est de réduire les délais existant entre la conception d’un projet et la clôture financière, en ramenant la durée moyenne de 7 ans à moins de 3 ans, ce qui permettrait de réaliser une masse critique d’infrastructures en Afrique à court et moyen termes.

Pour exécuter la réserve de projets d’infrastructures en cours en Afrique, Africa50 aura besoin d’un placement en actions de 10 milliards de dollars EU. Pour démarrer ses opérations, Africa50 mobilisera 3 milliards de dollars EU de fonds propres, afin d’être crédible vis-à-vis des gouvernements, des promoteurs privés et des marchés financiers. L’actionnaire fondateur, la BAD, et un certain nombre de gouvernements africains, ont déjà misé plus de 700 millions de dollars EU à ce jour et visent à atteindre 1 milliard de dollars EU d’ici la fin de l’année.

En tant qu’institution financière à vocation commerciale, Africa50 veillera à préserver et à accroître sa base de capital, tout en générant des rendements pour ses actionnaires. Elle fera appel à trois grands groupes d’investisseurs : i) les pays africains ; ii) la BAD et d’autres grandes institutions de financement du développement ; et iii) les investisseurs institutionnels tels que les fonds souverains et les fonds de pension.

Africa50 est une entité autonome, légalement et financièrement indépendante de la Banque africaine de développement. Toutes les décisions opérationnelles seront prises par une équipe de direction qui sera sélectionnée sur la base du mérite technique et de compétences managériales bien établies.

C’est une condition essentielle pour permettre à Africa50 de rémunérer de manière adéquate ses actionnaires pour les risques encourus et réussir à attirer de nouveaux types d’investisseurs. Africa50 aura accès à une longue liste de projets, avec une projection de réserve de projets à long terme représentant des opportunités d’investissement totales de 100 milliards de dollars EU.

Fonctions et responsabilités

Le Directeur général (CEO) de cette nouvelle organisation chargée des infrastructures fera directement rapport au Conseil d’administration d’Africa50 et lui rendra des comptes.

Le Directeur général a pour mission de mettre en œuvre la vision du Fonds d’infrastructure Africa50, de faciliter et d’accélérer la réalisation d’infrastructures en Afrique, en créant et en mettant en place l’organisation de A à Z pour garantir le succès de sa structure et son fonctionnement. Ensemble, le Conseil d’administration et le Directeur général garantiront la pertinence du Fonds d’infrastructure Africa50 pour les communautés d’Afrique et la réalisation de la mission et de la vision de l’organisation, ainsi que l’obligation de rendre compte à ses divers mandants et actionnaires.

Les fonctions et attributions du DG sont notamment :

  • Gouvernance : apporter un appui au Président du Conseil d’administration pour s’assurer que le Conseil remplit ses fonctions de gouvernance et réalise une performance optimale ;
  • Développement de projets : faire preuve de leadership pour la détermination et l’augmentation du nombre de projets d’infrastructure bancables en Afrique ;
  • Activités de mobilisation de fonds : atteindre les cibles de capitaux fixées pour Africa50 ;
  • Financement de projets : faire preuve de leadership pour la mise en place et le déploiement des instruments financiers nécessaires pour attirer, vers le continent africain, les financements supplémentaires nécessaires pour les infrastructures, afin de soutenir les objectifs à court et long termes ;
  • Gestion financière : superviser les activités financières de l’organisation, notamment la budgétisation, l’établissement de rapports et l’audit ;
  • Gestion et Administration : assurer la supervision générale de l’ensemble des activités du Fonds d’infrastructure Africa50, afin de garantir un fonctionnement harmonieux et efficace de l’organisation ;
  • Gestion des ressources humaines : assumer la charge du recrutement des responsables ainsi que leur licenciement conformément aux statuts et aux règlements adoptés par Africa50 ;
  • les autres fonctions et responsabilités incluent les activités suivantes, sans en exclure d’autres:
  • bâtir et entretenir des relations solides avec les investisseurs, les clients et les responsables gouvernementaux ; entretenir également une relation de travail basée sur la collaboration avec les partenaires bancaires, multilatéraux et bilatéraux dans les pays où des opérations sont menées ;
  • faire preuve de leadership pour les initiatives de développement d’entreprise, la gestion de la qualité et garantir la cohérence avec les stratégies établies ;
  • coordonner l’application effective des décisions institutionnelles essentielles, ainsi que l’identification des mesures et actions correctives nécessaires ;
  • développer une culture d’impact de développement durable et inspirer les autres dans ce sens ;
  • fournir le niveau le plus élevé de services aux clients et veiller à la conformité aux politiques et procédures.

Critères de sélection

Notamment compétences, connaissances et expérience souhaitables

Les candidats au poste de Directeur général devront posséder l’expérience et les qualifications suivantes :

  • être titulaire d’au moins un Master dans un secteur pertinent comme l’ingénierie, la finance, la banque, l’économie, le commerce ou le droit ;
  • avoir au moins 15 années d’expérience professionnelle pertinente, riche et diversifiée, ainsi que des connaissances dans les domaines du financement de projets ou d’autres financements, et des partenariats public-privé aux niveaux local et international, jouir d’une expérience dans le secteur bancaire international en Afrique et en dehors de l’Afrique ;
  • avoir à son actif de solides réalisations dans la gestion de grands projets, faire preuve de dynamisme et d’expérience dans la conduite et l’exécution d’initiatives de A à Z.
  • avoir la connaissance des marchés africains et une vaste expérience des affaires dans différentes régions d’Afrique ;
  • avoir d’excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais et/ou français, ou avoir une connaissance pratique de l’autre langue.

Compétences

Les qualités essentielles requises pour tout candidat au poste de Directeur général peuvent être regroupées dans cinq grandes catégories. Le Directeur général devra démontrer qu’il possède les compétences suivantes :

Capacités stratégiques

  • faire preuve d’esprit d’analyse et d’une solide aptitude à appréhender rapidement la nature des projets potentiels d’Africa50 ;
  • être en mesure d’apprécier les problèmes que rencontrent les pays africains, en particulier ceux liés aux infrastructures ;
  • être capable de travailler avec des partenaires du secteur privé et du secteur public avec les mêmes facilités ;
  • mettre clairement l’accent sur les objectifs organisationnels, face à de multiples demandes concurrentes, et être capable de réaliser les objectifs de développement, tout en observant une discipline de type commercial ;
  • avoir une bonne connaissance des affaires, optimiser l’impact commercial des décisions par la conduite du processus décisionnel et intégrer les décisions dans un contexte plus large et dans le cadre de résultats durables ;
  • avoir le statut et l’ancienneté requis pour être Directeur général de cette importante initiative africaine de grande envergure et pour donner une image crédible du Fonds d’infrastructure Africa50 aux partenaires et aux parties prenantes.

Produire des résultats

  • avoir la capacité d’établir des objectifs spectaculaires et déterminants et de programmes d’amélioration vigoureux ;
  • avoir la capacité de poursuivre des objectifs visionnaires de long terme dans la durée, même en l’absence de résultats à court terme ;
  • avoir une vision pour l’organisation et la capacité de traduire cette vision en plans quantitatifs réalisables ;
  • avoir le sens de l’urgence et la détermination y afférant.

Diriger des équipes

  • avoir la capacité de bâtir des équipes solides et diverses de personnes aux perspectives et talents multiples ;
  • démontrer un enthousiasme et une motivation communicatifs  par rapport à Africa50 ;
  • démontrer de soldes capacités pour la promotion des personnes, à travers la reconnaissance du mérite des individus et des équipes qui franchissent des étapes et atteignent des objectifs importants ;
  • avoir la capacité de déléguer, en confiant des missions importantes aux membres de l’équipe et en les responsabilisant ;
  • avoir un bon jugement en ce qui concerne les personnes ;
  • démontrer un engagement personnel actif dans la recherche, la sélection, la promotion et le maintien des meilleurs talents à des postes clés.

Plaidoyer

  • avoir des compétences bien établies en matière de communication et d’influence ;
  • affirmer sa présence et faire preuve de sérieux dans les négociations avec les partenaires issus de différents horizons, notamment les gouvernements africains ;
  •  « Niveau élevé de responsabilité » : avoir la capacité de mener des actions aux niveaux les plus élevés ;
  • être capable de travailler comme partenaire crédible avec un conseil d’administration très compétent, en contribuant aux décisions et en tirant de cette expérience collective le maximum de bénéfices pour Africa50.

Attributs personnels

  • être dynamique, engagé et avoir la capacité de travailler avec le minimum de soutien ;
  • jouir d’une intégrité et d’une considération morale à toute épreuve ;
  • avoir enregistré de solides performances dans un environnement multiculturel et avoir la capacité d’établir des relations de travail efficaces avec les clients et les collègues.

Lieu d’affectation

Le Directeur général d’Africa50 résidera et travaillera à Casablanca, au Maroc.

Rémunération et avantages sociaux

Le Directeur général bénéficiera d’une rémunération compétitive au niveau international et des avantages afférents au statut d’expatrié.

ModalitÉs de SOUMISSION DE candidature


Pour faire acte de candidature, veuillez envoyer un curriculum vitae (CV) complet ainsi qu’une lettre de motivation décrivant brièvement votre expérience et vos compétences basées sur les critères de la fonction, à l’adresse suivante : responses@russellreynolds.com, en incluant l’intitulé du poste dans le titre de l’objet. La date limite de candidature est fixée au samedi 15 aout 2015.

Download Vacancy