Soutenir des projets commercialement viables à travers deux lignes de métier

Africa50 se concentre sur des projets d’infrastructure à moyenne et grande échelle qui ont un impact significatif sur le développement tout en offrant un rendement approprié aux investisseurs. Non seulement il investit dans des projets entièrement développés, mais il accélère également la fourniture d'infrastructures en soutenant le développement de projets à ses débuts. En regroupant le développement et le financement des projets dans une seule institution, Africa50 peut apporter son soutien à chaque étape du cycle du projet. Ses opérations sont réalisées au travers de deux métiers:

Le développement de projets

Africa50 Project Development a pour objectif principal d’augmenter le nombre de projets d’infrastructure «prêts à être mis en banque». En plus de fournir un financement aux premiers stades des projets, le personnel d’Africa50 contribue activement à l’élaboration des projets, en s’engageant auprès des parties prenantes tout au long du cycle des opérations, en mettant l’accent sur la mobilisation du soutien politique. Il surmonte les obstacles à la clôture financière des projets et atténue les risques par une structuration innovante et une évaluation financière. Outre le financement et les garanties, les activités du cycle de projet peuvent inclure des études de faisabilité, l'obtention de permis et l'approbation de l'acquisition de terrains et la négociation de contrats.

Africa50 Project Development prend généralement des participations minoritaires significatives de 2 à 10 millions de dollars dans des projets ou des plates-formes, jouant un rôle actif aux côtés du sponsor principal et s'associant avec d'autres développeurs lorsque cela est bénéfique. En mettant l'accent sur la flexibilité et la compréhension des réalités africaines, il équilibre la rentabilité et l'impact sur le développement, en visant un retour sur investissement modeste sur une base de portefeuille pour assurer la durabilité.

Financements de projets

Sourcing de projets à travers Africa50 Project Development et d'autres partenaires, Africa50 Project Finance engage les parties prenantes après la clôture financière. Suivant un modèle de private equity, il fournit principalement des fonds propres et des quasi-fonds avec des options de sortie flexibles, tout en accédant à une dette préférentielle de la part de la BAD et des IFD. Il prend généralement des participations minoritaires significatives de plus de 20 millions de dollars, en mettant l’accent sur la rentabilité et l’impact sur le développement, et joue un rôle actif quel que soit le type d’investissement. Les rendements sont différenciés en fonction du risque, de l'impact et de l'emplacement. Africa50 Project Finance peut également investir et parrainer des fonds du secteur privé pour mobiliser le capital des investisseurs institutionnels.

Projets en cours

Les principaux secteurs ciblés par Africa50 sont les transports et l’énergie, qui représentent près de 70% des besoins d’investissement prévus dans l’infrastructure d’ici à 2025, et ont un impact économique et transformateur significatif.

L’électricité comprend la production d’énergie renouvelable et conventionnelle, le transport et la distribution d’électricité, ainsi que l’infrastructure gazière en aval et en aval.

Les transports comprennent les routes, les aéroports, les ports et la logistique.

Les projets d’information et de communication, d’eau et d’assainissement, ainsi que d’autres sous-secteurs de l’infrastructure, sont éligibles au cas par cas.

Cliquez sur les rubriques du projet ci-dessous pour plus de détails sur le projet.

Nova Scotia Solar Plant in Nigeria

Un accord de développement conjoint avec Scatec Solar, Norfund et Africa50, pour le développement d'une centrale solaire de 100 MWDC dans l'État de Jigawa, au Nigeria. Le coût total du projet sera d’environ 150 millions de dollars, la clôture financière étant prévue en 2017 et les opérations en 2018.

  • Le rôle de Africa 50: Agir en tant que partenaire de développement de projets et d’équité à long terme (24%). Faciliter les interactions avec les entités gouvernementales et les leaders potentiels, notamment la BAD.
  • Partenaires: La dette senior sera fournie par l’OPIC, la Banque islamique de développement et la BAD.
  • Principes fondamentaux: Des ressources solaires fiables et un accès direct au réseau dans le cadre d'un accord d'achat d'électricité de 20 ans avec le négoce nigérian d'électricité en vrac.
  • Impact sur le développement: l’usine produira environ 200 GWh d’énergie par an, contribuant au plan de développement de 2 milliards de dollars de l’État de Jigawa et aidant le Nigéria à respecter ses engagements en matière de changement climatique.

Haut de la page

Benban Solar Plant in Egypt

A Joint Development Agreement with Scatec Solar, Norfund and Africa50, for development of 400 MWDC solar power plants in Benban, Egypt, developed under Egypt’s Feed-in-Tariff program. Total project cost will be about $450 million. Financial close was reached on October 27, 2017. Operations should start in early 2019. 

  • Africa 50's role: Act as project development and long-term equity partner (25%). Facilitate relations with the Government of Egypt, an Africa50 shareholder, and other investors.
  • Partners: Senior debt is provided by EBRD, Islamic Development Bank, and the Islamic Corporation for the Development of the Private Sector.
  • Fundamentals: Excellent solar resources and interconnection facilities funded under a cost sharing agreement. Power sold to the Egyptian Electricity Transmission Company under a 25-year Power Purchase Agreement, backstopped by the Government of Egypt. Benban’s links to the infrastructure of the Aswan Dam will help combine hydro, wind and solar power.
  • Development impact: The plant, which supports Egypt’s ongoing reform and diversification of the power sector, will produce about 900 GWh of power per year, avoiding 350,000 tons of CO2 emissions annually. It will also create hundreds of jobs, with the emphasis on hiring locals.

Haut de la page

Malicounda Power Plant in Senegal

An agreement with Senelec, Senegal’s electricity provider, for competitive selection of a strategic sponsor to develop a 120 MW combined cycle thermal power plant at Malicounda. The plant, situated in Mbour department 85 km from Dakar, will initially run on fuel oil, but will be converted to natural gas when this becomes available from recently discovered gas fields. Private sector participation follows the Build, Own, Operate and Transfer model (BOOT). The plant will produce at least 956 GWh a year. The Power Purchase Agreement has a duration of 20 years, with a competitive feed-in tariff rate arrived at through a public tender. The electricity generated will be fed into the network through an existing distribution substation.

  • Africa 50's role: Africa50 will work with the consortium to secure financing and supervise construction and operation of the plant.
  • Partners: Aside from support of the national electricity company, the project benefits from the strong support of the Senegalese government. The first phase foresees selecting the strategic sponsor and other partners.
  • Fundamentals: The infrastructure to assure fuel supplies is in place and an existing distribution station is available to feed power into the grid. Conversion to locally produced gas will further assure supply and lower costs. An advantageous 20-year Power Purchase Agreement will help attract investors.
  • Development impact: The project fits in with Senegal’s strategy to increase energy production while, in the medium term, reducing the cost of electricity for consumers. Moreover, the plant will help satisfy base loads, facilitating the integration of intermittent renewable power into the country’s network.

Haut de la page

L'Afrique est tout simplement fatiguée d'être dans l'obscurité. Il est temps de prendre des mesures décisives et écrire une nouvelle page: Electrifier l’Afrique - et d'accélérer le rythme de la transformation économique, libérer le potentiel des entreprises , et de conduire l'industrialisation bien nécessaire pour créer des emplois

Dr Akinwumi Adesina, Chairman of Africa 50

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.